Raphael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raphael

Message par Lawrence Klein le Sam 10 Juil 2010 - 1:30

Voici donc Raphael, je reposte après édition!
___

Le fantasme se répétait tendrement et son oreille jouissait de la symphonie de leurs corps unis, du doux gémissement qui traverserait les lèvres de son amour et de la douceur de sa peau couleur de perle. Il regrettait ne pas l'avoir amené, quoi qu'il s'agissait de son devoir de na pas garder ce genre de personnes avec lui ailleurs que dans l'enceinte de son domaine. La fragrance épicée de son corps lui manquait, l'absence du miel de ses yeux et de ses cheveux lui arrachaient des soupirs. Son désir ne faisait que croître, sublime et imposant. Il rêvait de la courbe de son corps cambré qui se tendait au contact de ses baisers. Il passait une langue sur ses lèvres abandonnées au vide douloureux qui amplifiait l'absence. Il voulait goûter l'humidité de ces douces lèvres rosées.

Raphael était un nom d'ange, le nom de son ange. Il guêtrait désespérément le temps et l'espace qui le séparaient de sa joie de vivre, de son espoir, de sa pure et simple satisfaction, de sa vérité si mauvaise mais tant aimable. Raphael lui avait tout arraché, son amour, son coeur, sa passion, son temps. La seule personne que l'empereur des terres avait pu aimer avait été trahie. Un frère, un ami n'aurait pas éprouvé ce genre de désir, ce genre de corruption. Mais l'empereur des terres n'avait pu s'empêcher d'en fantasmer, le fantasme l'avait guidé à l'action et il avait goûté le corps encore juvénile de son amour alors à peine âgé de quinze ans pendant que lui en avait trente.

L'empereur des terres avait un charme peu commun. Sa longue chevelure brune tombait droite et fine dans son dos. Il était grand et bien bâti. Son corps élancé et souple avait de quoi amener de nombreuses femmes dans ses appartements au soir. Vu de l'extérieur on savait de lui qu'il avait quatre concubins, qu'il gérait avec équité son peuple, qu'il était sage et bon. Mais n'était-ce rien de plus qu'un extérieur?

Le charismatique et aimant Aurelius, empereur des terres était devenu aveugle, aveugle sans Raphael. Il n'avait plus de cœur pour vivre, plus de lumière pour éveiller sa sagesse. Il se vidait de son essence vitale à petit feux et ne rêvait que de son amour en son absence. Rêvant d'un simple repas, il espérait pouvoir lui raconter tout ce qu'il aurait vu en lui déposant un fruit dans la bouche, y glissant le doigt pour y sentir la langue chaude et son doigt se couvrant de salive et de jus du fruit, la légère succion sur son doigt l'exciterait. Il le guiderait au jardin où il se laisserait bercer par sa présence silencieuse. Il lui ferait ensuite l'amour, d'abord avec le désespoir d'un condamné, puis par après avec la tendresse d'un amant fou d'un amour sincère. Il s'abandonnerait à la douceur de son corps délicieux. Il sombrerait dans un sommeil profond en collant sa joue sur sa peau blanche, cherchant cette chaleur qui faisait de lui ce qu'il était.

L'empereur soupira, il ne devait pas s'abandonner à ce genre de pensée, que raconterait-t-il à Raphael à son retour? Sa dernière journée au royaume voisin s'éternisait et il comptait presque les secondes qui le mèneraient à son adoré. Un sourire aimant apparut sur ses lèvre à l'heure du départ et perdura jusqu'à son retour. Il dormit pour être frais et disponible pour l'amour de sa vie. À la descente de la voiture, il croisa son regard mais se retourna vers ses comparses en mettant au premier plan ses devoirs et son retour fut annoncé dans le calme.

Le soir venu, une fois toutes les commodités respectées, Aurelius l'invita à un repas insolite où il lui raconta son voyage, captivant son intérêt, il exagéra, insinua combien son amour lui avait manqué et lui sourit avec tendresse. Il lui raconta tout ce qu'il avait vu en lui glissant un fruit dans la bouche, y insérant le doigt pour sentir sa langue chaude et sourit en sentant son doigt se couvrir de salive et de jus du fruit. La légère succion sur son doigt l'excita et il se permit de lui voler un baiser amoureux. Il le guida au jardin où il se laissa bercer pas sa présence silencieuse et y lui fit ensuite l'amour, d'abord avec le désespoir d'un condamné, puis par après avec la tendresse d'un amant fou d'un amour sincère. Son oreille jouissait de la symphonie de leurs corps unis, du doux gémissement qui traversait les lèvres de son amour et de la douceur de sa peau couleur de perle. La fragrance épicée de son corps l'enivra, le miel de ses yeux et de ses cheveux lui arrachaient des soupirs d'extase à chaque mouvements de va-et-vient. Son désir ne faisait que croître, sublime et imposant. Il se repaissa de la courbe de son corps cambré qui se tendait au contact de ses baisers. Aurelius passa une langue sur ses lèvres jadis abandonnées et trouva celles ouvertes de son amour. Il voulait goûter l'humidité de ses douces lèvres rosées. Il s'abandonna à la douceur de ce corps délicieux et enfin il sombra dans le sommeil en collant sa joue sur sa peau blanche, cherchant cette chaleur qui faisait de lui ce qu'il était.

Raphael le regarda épuisé de ces ébats passionnés. Son corps juvénile quitta les bras de l'empereur, se fondant à la couleur des draps du lit, mais une main forte le força à retourner s'écraser sur le lit. Le jeune homme grimaça de douleur.

«Tu m'as manqué... Raphael... Reste, je t'aime Raphael. J'ai cru mourir sans toi.»

L'adolescent posa ses yeux de miel sur l'empereur, un regard froid et mort, alors qu'Aurelius, peiné et désespéré murmura:

«Je t'aime mon ange.»

Mais si l'empereur savait une chose, c'était que Raphael, cinquième concubin, ne pouvait dire à la personne qui ne pouvait plus être ni être frère ni ami, la personne qui l'avait trahi... Il ne pouvait certainement pas lui dire qu'il l'aimait.

_________________
-
avatar
Lawrence Klein
Professeur de Musique
Professeur de Musique

Masculin
Nombre de messages : 58
Age : 27
Date d'inscription : 30/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum