Yann Hederik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yann Hederik

Message par Yann Hederik le Sam 7 Aoû 2010 - 22:51

Présentation

*Nom: Hederik

*Prénom: Yann Matshold( deuxième prénom, non utilisé couramment)

*De quel mangas, anime etc.. vient ce perso : Son Goku de Gensomaden Saiyuki


*Âge: 16

*Description:

-Physique-(trois lignes minimum)

Yann est un enfant mesurant près d'un mètre soixante dix. On pourrait le croire maigre, mais il est en réalité très fort physiquement ; ses muscles ne sont tout simplement pas développés de sorte à que l'on puisse les voir à l'œil nu. Attention, il est loin d'être aussi fort qu'un sportif ou un adepte de la musculation.

Ses cheveux, plutôt longs et d'une joli teinte châtain foncé, bougent librement au gré du vent où de sa démarche plutôt souple. Il a même un peu tendance à marcher sur la pointe des pieds. Légèrement relevée, sa petite crinière est souvent cachée par une casquette d'enfant où tout couvre chef du même genre.
Il a de grand yeux, qui semblent complètement intrigués par tout ce qui les entourent, en permanence ; il sont aussi très expressifs quand Yann ressent quelque chose de fort, et sont teintés d'une belle couleur ambre.

Sa présence est oppressante. On a tendance à se sentir menacé lorsque l'on est a côté de lui. Ceci n'est pas volontaire, il est souvent tranquille et peu agressif dans sa manière d'être. Il est bien avisé néanmoins de pas accordé trop de confiance à cette apparence sage. La menace que l'on ressent n'est pas forcément un tour que joue votre imagination.

Étant le plus souvent perdu dans ses pensées, il ne fait pas attention à ce qu'il porte. Il a cependant tendance à reproduire le genre d'habits qu'on lui mettait sur le dos lorsqu'il était plus jeune. Une chemise, bien que souvent défraichie et ouverte à moitié, un pantalon de toile ou un jean avec parfois des bretelles. Concernant les chaussures, il aime porter des chaussons ou des chaussures y ressemblant.

Une énorme trace de brûlure est visible en travers de son dos, partant de son omoplate droite jusqu'à sa hanche gauche, de couleur cuivre et complètement cicatrisée.

Enfin, il arbore une magnifique montre porte-gousset d'argent qui avait appartenu a son père, les gravures au dos représentant ses initiales en lettres calligraphiées.


-Mentale-(trois lignes minimum)

Yann est un enfant en grande partie coupé de la réalité. Il erre, souvent, sans raison, un peu n'importe où. Il est totalement perdu dans ses pensées.

Il n'accorde aucune importance aux gens qu'il ne connait pas. Dans sa tête ils ne valent guère plus d'attention qu'un objet. Pour lui, les animaux, les inconnus et les objets font partit du décor. Il ne prête aucune attention à toute parole qui pourrait lui être adressée, excepté dans trois situations ; quand on l'appelle par son prénom, quand on se plante devant lui , ou lorsque que l'on est un adulte.

Une fois que l'on a réussi à pénétrer dans son monde, qu'il vous connait, il est d'un naturel calme et parle volontiers, de tout et n'importe quoi. Son sourire vient volontiers, mais plus rarement son rire l'accompagne.

Il est largement capable d'éprouver des sentiments amoureux et amicaux, et se surprends même à ne faire aucunes distinction de sexe à ce moment là. Il n'a jamais eût d'ami ou d'amour car il a été trop souvent rejeté, du fait de se problèmes mentaux.

C'est un garçon très poli, très serviable, mais parfois un peu naïf. Il n'aime pas beaucoup lire et les cours, mais s'applique du mieux qu'il peut car il l'a promis à son père. Malgré ses problèmes, il a un niveau scolaire plutôt bon, sans être excellent.

Enfin, il réagit très vivement à toute agression, verbale ou physique. Il aura cependant tendance à partir plutôt que se confronter à l'autre par une bagarre, même si l'éventualité de cette dernière n'est pas exclue.

*Aime:
-Personnellement-(cinq points minimum)
- La lumière , sous toute ses formes.
-Le sucre
-Sa montre porte-gousset
- La sensation de sa chemise sur ses épaules
- Reconnaitre les gens à l'odeur particulière qu'ils dégagent.

-Chez les autres-(cinq points minimum)
- Les gens souriants
- Les gens tranquilles.
- Les surdoués
- Les musiciens
- Les blonds

*N'aime pas:
-Personnellement-(cinq points minimum)
- Le goût acide
- Quand le tic-tac de sa montre s'arrête
- Les livres
- La violence ( il réagit en trois fois pire)
- Les chiens

-Chez les autres-(cinq points minimum)
- Les inconnus tactiles
- Les fétards lourds et collant
- Les gens prétentieux
- Les immatures se moquant de lui
- Les infidèle à leurs principes comme leurs relations.

*Dominant ou dominé: Les deux, je pense.

*Liens de votre personnage avec d'autres pensionnaires: Aucun

*Particularités: Yann est terrifié par les sons provenant d'une cloche ou d'une clochette ( Campanophobie), par le temps qui passe ( Chronophobie) et pars ses propres crises de nerfs ( Névrophobie).

: Yann possède de nombreuses particularités ( pour ne pas dire anomalies mentales) psychiques qui ont poussé son père à l'envoyer dans ce pensionnat.

Il a un trouble obsessionnel compulsif assez rare ; il doit toujours entendre le son de sa montre porte-gousset, ou, par substitution, tout bruit répétitif. Ce TOC, venant de sa chronophobie, déclenche une terrible crise de nerfs lorsque ses oreilles ne perçoivent plus ce type de son.

La crise de nerf en elle même se caractérise par des hurlements à la limite de la conception que nous nous faisons d'un hurlement. C'est un cri de bête particulièrement affreux. Durant cette crise, il brise, jette, casse tout ce qui lui passe à portée. Jusqu'à présent,il n'a jamais touché à quelqu'un d'autre durant cet état.

Étant névrophobe, sa crise de nerf le terrifie au plus haut point. Lorsque qu'elle arrive, la phobie se déclenche simultanément avec celle-ci, et la terreur va progressivement parcourir le corps de Yann. C'est une particularité très dangereuse car sujette à une crise cardiaque.

La crise comme la phobie ne peuvent pas prendre fin tant que Yann n'a pas été submergé par son angoisse, qui le fait tomber inconscient. Même si on essaye de lui faire réentendre sa montre, ses hurlements sont malheureusement trop audibles pour se laisser couvrir par un son aussi dérisoire.

Souffre d'une légère anosognosie, il ne se rend pas compte qu'il est malade.

Enfin, il possède une très forte bipolarité, son humeur est instable au possible. En cas de dépression, Yann perd l'usage de la parole malgré lui, tant que dure sa dépression.


*Histoire de votre personnage

Manchester, 24 juillet 2010



Madame, Monsieur ,


Je viens par la présente vous confier mon enfant, Yann Matshold Hederik, entre vos mains dorées par la bonne réputation et par la qualité d'encadrement que vous avez maintenu depuis que vous êtes aux commandes de ce pensionnat.

Yann est né ici même, à Manchester. Ma femme est morte en le mettant au monde : paix à son âme si chère à mes yeux. Mon fils était ma fierté, ma force. Moi, ancien député, je le couvrais de
présents et de baisers, tout ce qu'il faut à un enfant pour grandir. Du moins, je le pensais. Je m'était fait beaucoup d'ennemis au Parlement, et je jures, sur la Rose, sans honte, qu'aucune de mes actions politiques ne méritaient que l'on fasse du mal à mon fils.

Je l'avais laisser jouer près de notre seconde maison, dans le Yorkshire. Une maison des plus communes, avec une grange, et quelques chevaux. Il jouait, m'a t-il dit pas la suite, à courir après notre vieille chatte, June. Un jeu naturel, je l'avais laisser jouer tard dans la nuit, comme d'habitude, pendant que je passais des coups de fils. Soudain, j'entendis une grande explosion, et mon sang se glaça dans mes veines. Je lâcha le téléphone, ce monde qu'est la politique n'avais plus aucune importance pour moi, désormais. Je courut dehors, appelant mon fils, le cherchant des yeux sa frêle silhouette parmi les flammes qui brûlaient la grange de bois en diffusant une large fumée noire dans le crépuscule.

Soudain, j'aperçois une épaisse poutre de bois, retenant un corps sous son poids monstrueux. Vous avez deviné, le corps de mon fils. Après l'avoir dégagé, j'éteignis le feu de son dos, et le confia à une ambulance qui venait d'arriver, guidée par la fumée, ainsi que de nombreux véhicule de pompier. Je trouva alors un détonateur de bombe.

On m'appris que Yann avait été tellement traumatisé qu'il s'en remettrait probablement jamais. Fou de rage, je tua mon adversaire direct politique, le responsable de cette tragédie. Bien sûr, personne d'autre que moi n'a de preuves , et c'est de la prison de Londres que je vous ecrit cette lettre.

Mon fils n'est pas affecté par mon incarcération, il n'est plus affecté par grand chose depuis cet accident. Je lui ai offert une montre il y a longtemps, bien avant l'accident. Il ne doit surtout pas la perdre.

C'est ici les volonté d'un père fou d'amour pour son fils, par pitié, car c'est sans dignité aucune que je vous demande cela, veuillez l'accepter chez vous.

Mes remerciements sincères,

Jasper Hederik.



Hors Rp:

Comment avez-vous connu le forum ? Recherche google.

Connaissez-vous des personnes de ce forum ? Personne...

Votre petit prénom peut-être >W< ? Jeremiah o///O

Est-ce que vous avez d'autre compte sur B.D.Y ? Aucun


[Je suis un brave membre du bonheur du yaoi]
[Je suis une brave personne obéissante du B.D.Y bonheur-du-yaoi]



Dernière édition par Yann Hederik le Sam 7 Aoû 2010 - 23:18, édité 1 fois
avatar
Yann Hederik
Nouvel élève

Nombre de messages : 4
Age : 20
Localisation : en Vadrouille >>
Humeur : Indéfinissable
Date d'inscription : 07/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum