On va casser la croûte?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On va casser la croûte?

Message par Deidara Seishi le Dim 27 Mar 2011 - 12:54

Aujourd'hui nous sommes un de ces dimanches du mois de mars et dehors il fait beau et TROP chaud.

Tellement chaud que Deidara préféra rester à l'intérieur des vieux bâtiments du pensionnat, la ou les murs de pierre et le carrelage sont bien froid malgré le temps de dehors. Alors que l'heure de manger allait arriver et que l'école c'était vidée de ses élèves qui avait décidés d'aller pique-niquer à cause du temps, Deidara lui, avait choisit de rester là, tous seul.

Le dimanche c'est cool, on peut se lever aussi tard que l'on veut, il n'y a pas cours. On peut aller et faire ce que l'on veux, il n'y a pas cours. En bref, le week end c'est assez comme des mini vacances répétitives que l'on trouvé en fin de chaque semaines. Y a même les devoirs en plus le Week end, comme en vacances avec les devoirs que les profs donnent, oubliant que le mot VACANCES, signifie PLUS ÉCOLE pendant une certaine période. Enfin bref.

Midi arrivait donc et Dei décida d'aller casser la croûte à la cafétéria, comme tous les jours en semaine. Il sortit de son lit, assez hésitant puisque son lit portait une sorte...d'hypnose sur lui. Du genre "vieeeens...vieeeeeeeeennns.... vieeennns dormir sur ton oreiller tous moelleux...ne va pas la ou il fait siiiiiii chauuuuuuuuud...vieeeeeens". Mais nan, Dei réussit à ne pas se faire prendre par cette attirance et se leva de pied ferme. Il était encore en pyjama à ce moment la, il avait délaissé son pantalon noir assez large pour mettre finalement un short noir également, assez court, vu la chaleur qu'il faisait en cette saison, on peut dire que l'été était la pas mal en avance cette année, même qu'il empiète sur le printemps , mais bon. Et il portait aussi un t-shirt assez large bleu marine. Il se regarda dans sa petite glace rester ainsi pour descendre manger, après tous il était en week-end, le pensionnat était vide, alors pourquoi faire du chichi et aller s'habiller? Il n'en vu pas l'intérêt. Il enfila tous de même une paire de tongs qu'il voulut presque enlever une fois dans les couloirs. La chaleur était certes moins dense que dehors grâce aux assemblages de pierres pour former les murs, mais elle était tous de même un peu présente, c'est pourquoi il voulut marcher pieds nus sur le carrelage glacé.... mais il n'en fit point. Déjà qu'il allait descendre en pyjama, il ne fallait pas abuser non plus.

Et c'est alors que Deidara descendit les escaliers de marbre, parcourra les longs couloirs interminables du pensionnat, et arriva finalement au self, immense et vide. Il se dirigea vers l'endroit ou étaient déposés les plateaux et commença à se servir de quoi manger, tout étant d'ores et déjà disposés sur les présentoirs à nourriture. Aujourd'hui c'était "choix divers", il y avait plusieurs entrées, plusieurs plats et plusieurs dessert, l'embarra du choix. Il ne se prit aucune entrée, n'étant toujours pas habitué à en manger (la d'où il venait, on n'en mangeait pas), il prit par contre comme plat, de la palette à la diable et des frites, ce qu'il adorait. Et pour dessert il prit une des parts de framboisier qui lui étaient présentés, bien que ça n'aille pas trop avec le plat qui allait précéder son ingurgitation. Il prit alors son plateau, et s'en alla à une table, posant celui ci et posant aussi ses fesses sur l'un des bancs en bois du réfectoire.

_________________


avatar
Deidara Seishi
Professeur de Français
Professeur de Français

Féminin
Nombre de messages : 142
Age : 24
Date d'inscription : 24/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: On va casser la croûte?

Message par Reno Montague le Mar 5 Avr 2011 - 9:56

Dimanche... Sans aucun doute le jour de la semaine préféré de Reno. C'était en effet la seule journée où il avait le droit de faire la grasse matinée sans avoir à se faire hurler dessus pour un quelconque retard en cours. Pour ce qui était des devoirs... ha, il les ferait le soir même. Ou le lendemain matin. Ou en classe. Ou encore, de manière plus probable, il ne les ferait pas.
Mais pour l'heure, c'était vraiment le dernier de ses soucis. Il était déjà midi, ce qui ne l'empêchait pas d'à peine récupérer de sa petite virée de la veille hors du Pensionnat. Illégalement, bien sûr. Comme toujours, c'était passé inaperçu.

De sa couette sortit une paire de bras qui s'étiraient lascivement comme pour accompagner le léger ronchonnement usuel qui allait de paire avec ses réveils. Les bras furent suivis par une tête ébouriffée qui jeta immédiatement un regard sombre aux rayons du soleil. Qui donc avait ouvert les volets?
Dans la pièce, il pouvait entendre quelqu'un farfouiller dans un sac sans doute, ce qui lui rappela qu'enfin, le jour béni du repos était arrivé. Dimanche...Il était temps.

Dix minutes plus tard, il descendait dans le réfectoire, douché et habillé d'une chemise blanche à manches courtes ainsi que d'un bermuda noir agrémenté de quelques lignes blanches. Lorsqu'il passa devant l'une des grandes fenêtres du Hall, il prit enfin le temps d'observer et d'apprécier le ciel d'un bleu pur et sans nuage. Le soleil semblait énorme pour dire que le printemps venait à peine de pointer le bout de son nez. Il devait faire une chaleur terrible au-dehors.
A l'intérieur du pensionnat régnait une fraîcheur absolument délectable. Et n'étant pas un grand fan des grosses chaleurs, Reno préféra de loin casser la croute au frais.

Depuis la fenêtre, il pouvait apercevoir quelques groupes d'internes en short assis dans l'herbe qui se gavaient certainement de sandwiches et de boissons rafraichissantes. Il poussa un soupir en contemplant ce spectacle. Tout le monde semblait bien s'entendre ici...
Il reprit finalement sa route vers le réfectoire, un brin moins enthousiaste qu'avant. Il traînait même un peu des baskets à vrai dire.
Dans la cafétéria, il y avait un peu plus de monde que ce qu'il avait l'habitude de voir. Sans doute de jeunes hommes peu amateurs de grandes chaleurs comme lui. Et à vrai dire, le décor ne lui plut que très peu pour une simple et bonne raison: Il n'y avait aucune table complètement libre. Ce qui voulait dire qu'il devrait prendre place à côté d'un autre pensionnaire.

Cela le fit même hésiter à finalement aller se trouver un coin tranquille pour déjeuner dans le jardin malgré la chaleur. Chaleur... non. Finalement, c'était tout de même mieux ici. Et tant pis pour la compagnie.
Le rouquin alla donc se préparer un café bien fort pour finir de se réveiller correctement tout en embarquant un bout de pain qui était initialement prévu pour accompagner les salades.
Puis vint la question la plus insupportable.

"Bon. Je pose mes fesses où maintenant?"

Son regard balaya la salle. Bon sang, c'était tout de même incroyable. On aurait dit que tout les jeunes hommes présents avaient fait Exprès de se caler assez près les uns des autres tout en restant assez éloignés et Surtout bien répartis sur toutes les tables de la salle juste pour lui casser les pieds!
Après avoir poussé un soupir titanesque, il se décida à aller s'asseoir près d'un blond aux longs cheveux dont il ne voyait carrément pas le tête, la faute à une frange proéminente qui lui barrait tout le côté gauche du visage.
Peut-être qu'avec un peu de chance, ses cheveux l'empêcheront de le voir. Et avec un peu plus de chance, il n'essaierait pas de papoter avec lui.
La tête bourrée d'espoir, le jeune asocial en devenir sirota son café qui lui fit en partie oublier ses petits soucis matinaux et une ébauche de sourire reparut sur son visage.

"Après tout, je pourrai au moins sortir d'ici vu qu'il fait beau... On ne me courra au moins pas après aujourd'hui!"
avatar
Reno Montague
Elève de seconde

Féminin
Nombre de messages : 46
Age : 25
Localisation : A quatre pattes sous le bureau de mon patron.
Humeur : Ferme les yeux, ouvre la bouche.
Date d'inscription : 18/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum