Promenade au clair de lune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Promenade au clair de lune

Message par Sunao Fujimori le Jeu 27 Aoû 2009 - 5:12

Sunao avait quitter la petite cote au coté de son ami , le jeune Akabane , le froid s'engoufrais dans ses vêtements et il se resserra contre lui , un sourire maladroit sur les lèvres , la promenade ou il s'était laisser mener par Akabane se termina finalement au Grand lac , c'était un lac de la mairie croyait il , il n'y avais personne , même les oiseaux dormaient , juste quelques chiens par moment , le lac simple était traversé par un pont de bois finement travailler , on pouvais louer une barque et se réfugier au milieu des nénuphars blancs a cette heure ci refermés , et s'octroyer ainsi une petite heure bienfaitricede repos et de s'accorder un repos et une communication avec la nature ... le lac était bordés d'épicéa tous plus grand les uns que les autres , ce qui trompait largement quant à la taille du lac , heureusement , il y avait de jolies barrières de bois le bordant , a part sur la partie reservée aux baigneurs pour ne pas qu'il ne tombe .

Sunao regardat ou plutôt scrutat Akabane , il adorait regarder son visage , mais , il était oobliger de lever la tête pour ce fait et c'est ainsi qu'il malheureuse racine découverte de terre se pris dans sa chaussure , il se voyais déjà tomber au ralentit en arrière sur son compagnon , devait il bénir ou incendier cette racine il n'en savait rien et il n'en avait cure , a présent il se retrouvait allongés sur le corps a moitier nu de son compagnon , de subite couleur aux joues bien voyantes grace a la lune .

Il restat tétanisé pendant un moment , ne savant pas trop quoi faire , et surtout comment , au plus grand comment avait ils échapper au sentier de fin cailloux blancs pour attérir en douceur sur l'herbe verte et fraiche par la nuit qui les envelloppait , et c'est ainsi que Sunao , regardant encore et toujour le visage d'Akabane ,clignant a peine des yeux , les joues rougit , terminat par terre sans un mot .
avatar
Sunao Fujimori
Elève de seconde

Féminin
Nombre de messages : 91
Age : 24
Localisation : trou pommé j'sais pas trop ou chez ma maman
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade au clair de lune

Message par Invité le Jeu 27 Aoû 2009 - 10:01

Akabane ferma les yeux. C'était là son endroit favoris il était simple ... mais n'en restait pas moins dangereux. Il n'eut pas le temps de dire à Sunao de regarder où il mettait les pieds qu'il le rattrapa soudain d'une chute et glissa avec lui pour atterrir sur le dos, dans l'herbe douce doublée d'une sous couche de mousse fraîche sens cesse abreuvée par le lac, le jeune homme étalé sur lui.

Il plongea son regard dans celui de l'élève. Qu'allait il faire ? A ce moment précis il était tout de même allongé sur un professeur à moitié nu et, bien sur et sans vouloir s'en vanter, bien assemblé par Dame Nature. Il n'eut pas le moindre petit mouvement de recul et caressa doucement le dos du jeune homme lui demanda dans un souffle assez rauque s'il allait bien.

- C ... ça va ?? Tu ne t'es pas fait mal ?


Le jeune élève restait pétrifié et Akabane dût lui prendre doucement la main pour que celui ci reprenne ses esprits. Il répéta une nouvelle fois sa question d'un ton plus assuré cette fois ci, n'étant pas bien sur que ce dernier avait entendu la première tentative.

Il lui sourit gaiement comme si de rien n'était et ne bougea pas, le gardant contre lui un moment avant de recevoir un choc électrique dus au contact de deux de ses neurones. Il n'y avait pas pensé mais c'était évident.

- ... Tu .... désolé .... Tu veux changer ...de ... de position ?

Il le desserra un peu de lui et commença à se tortiller sous son corps. Il avait prononcé ces mots avec gêne ... il est vrai qu'il prêtaient à confusion. Le professeur utilisé ce mot dans ses cours et .... pas vraiment dans le même contexte. Il roula sur le côté, faisant doucement glisser Sunao sur l'herbe humide. L'élève semblait surpris, ses joues avaient prit une teinte rosée qui ne manqua pas de faire sourire le brun. Il le regarda un moment sans rien dire avant de replonger la tête dans les étoiles, croyant pouvoir caresser l'astre lunaire du bout des doigts pour enfin toucher cette surface poudrée qu'il comparait à du sucre lors de son enfance.

Sa peau pâle reflétait les rayons de lumière nocturne et scruta le ciel de ses yeux améthyste. Il avait souvent rêvé de voir une aurore boréale magnifique. Cependant ce genre de phénomène atmosphérique ne se produisait qu'a un certaine distance des pôles planétaires. On raconte qu'une fois ... une aurore descendit jusqu'à Singapour. Il ferma les yeux puis les réouvrit. Il secoua un peu Sunao en l'invitant à regarder le ciel.

- Fais un voeux ...

Une magnifique comète venait de passer au dessus d'eux, continuant sa course dans le ciel, laissant une trainée bleuâtre derrière elle.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade au clair de lune

Message par Sunao Fujimori le Ven 28 Aoû 2009 - 4:25

La nuit fut ponctuée d'un grand éclat de rire , doux et mélodieux , Sunao riait , le professeur si doux et gentil venait de faire un lapsus adorable , se taaisant , le regardant dans les yeux , puis s'approchant de lui a quattres pates doucement , comme l'aurait fait Ran avec Sora lors de leurs rencontre , puis Sunao vint doucement embrasser le nez de son professeur , souriant légérement .

-" En effet professeur , je préfére être en dessous , vous m'avez parlez comme un jeune homme lors de sa première expérience , c'était mignon "

Sous ses yeux , attandant une réaction de la part de son proffesseur , le regard emplie de malice et un sourire taquin aux lèvres qui lui allait si bien , alors qu'il se remettait a sa place , quand il , soudainement , lui dit de faire un voeux , qu'il fit silencieusement , par automatisme , toujour le même , avec un fin sourire sur le visage en son souvenir , puis , ne le quittant pas du regard , ses doigts entremélées dans les brins d'herbe environnant ,sans les enlever a leurs mère la Terre, il se penchat doucement .

-" Si je puis me permettre , se dont je m'octroiis le droit , tu fait un parfais oreiller Akachou "


Encore et toujour ce sourire aux lèvres , fermant les yeux toujour jouant avec les brins d'herbes , laissant le vent flotter parmis ses cheveux détachés , et l'astre lunaire se reflétant sur l'eau comblait se magnifique tableau paradisiaque si les deux hommes avait étés amants , se qui n'était pas le cas .
avatar
Sunao Fujimori
Elève de seconde

Féminin
Nombre de messages : 91
Age : 24
Localisation : trou pommé j'sais pas trop ou chez ma maman
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade au clair de lune

Message par Invité le Ven 28 Aoû 2009 - 11:31

Le brun était encore gêné et le fût encore plus lorsque Sunao s'approcha de lui d'une manière aussi agile et rapide qu'un félin. Il se demanda pendant un court laps temps ce qu'il allait lui faire quand ce dernier lui déposa un baiser sur le nez. Il ne put s'empêcher de rire.
L'élève était mignon et Akabane avait du mal à rester très sérieux avec lui bien qu'il ne veuille pas rompre cet instant de détente.

Il le serra doucement contre lui en passant tout aussi doucement sa main dans ses cheveux soyeux.

- Je fait peut-être un bon oreiller mais toi tu tiens bien chaud ... une belle couverture. Ah ... d'ailleurs ... tu as encore froid ?

Il lui sourit doucement, regardant parfois le lac s'animer à cause de quelques poissons venant chercher divers aliments à la surface et créant des halos dans l'eau.

Cet endroit était charmant. Bien que la flore soit totalement endormie, la faune elle grouillait de toute part si l'on y prêtait attention. Les lucioles virevoltaient et les grenouilles chantaient, quelques chauves-souris volaient au dessus d'eux à la recherche de nourriture, quelques insectes à dévorer, les hiboux et les chouettes communiquaient grâce à de léger cris parfois graves parfois aigües faisant frissonner le professeur, non pas de peur mais de plaisir d'être en harmonie avec la nature, apprendre à l'écouter, à la regarder sous un différent angle. Voilà ce qu'il aimait.

Mais cette fois c'était différent, il partageait son secret avec un élève et là ... il n'écoutaient plus vraiment la nature, ni cette petite brise qui lui soufflait tout le temps dans les cheveux, il était attentif au moindres mouvements de Sunao, tout ses sens en alerte.

Il voulait montrer au jeune homme la beauté de ce monde qui l'entoure bien que celui-ce devait déjà la connaître.

- .... Sunao ... tu aimes l'eau ?

Il le regarda un moment en souriant, attendant sa réponse, convaincu que ce dernier accepterai une petite baignade. L'eau ne devait pas être froide si l'on prenait en compte la température de la journée. Elle devait bien avoisiner les 20 degrés, une température convenable pour ne pas attraper froid lors d'un bain de minuit. Le lac n'était pas vraiment profond et il était très facile d'y ouvrir les yeux sous l'eau. Si le jeune élève avait n'importe quel problème, son professeur n'hésiterai pas à l'aider et au pire à le sortir de l'eau.
Les poissons étaient, eux, inoffensifs mais certaines algues pouvaient être urticantes, cependant elles se trouvaient au fond du lac et le brun savait pertinemment qu'il ne devait pas jouer à faire de l'apnée.

En l'attente de sa réponse, le professeur secoua un peu ses cheveux, quelques épines des pins les protégeant de la douce brise insérées dans sa toison le perturbait et le démangeait, il se recoiffa correctement à l'aide de ses doigts, ses cheveux fins n'étaient pas vraiment du genre à s'emmêler facilement.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade au clair de lune

Message par Sunao Fujimori le Dim 30 Aoû 2009 - 0:25

Regardant vers où allait le regard de son professeur , le lac , une longue étendue d'eau sombre où se reflétait le regard de Dame Lune , l'eau scintillant de par les étoiles qui parsemait le ciel de tache colorées , que l'ont pouvait voir blanche en vue de leurs éloignement des étoiles , le calme apparent autre les quelques plop d'un quelconque animal dans l'eau et de quelques oiseaux allant quérir nourriture a Dame Nature dans la longue étendut d'eau douce qui si on regardait bien regorgeait de poisson en tout genre , gardons , goujons , brochet , carpes même peut-être. un hullulement survint lors que Sunao sursautait dans les bras du professeur , se rapprochant inexplicablement de lui .

-" Non , je n'ai plus froid , merci ^^ et merci du compliment si s'en était un "


Coller au professeur il le sentit frisonner , relevant la tête doucement , le regardant dans les yeux et lui caressant doucement le torse enfin , plutot le frottant doucement , coller a lui pour lui prodiguer un peu plus de chaleur , sachant son corps encore et toujours un peu plus chaud que les autres , mais aussi beaucoup plus sensible au changements de température.

-" Si je te tiens chaud pourquoi tu frisonne , sa se sent sous mes doigts , c'est drôle , enfin , pas que j'aimerai te voir frissonner pour autre chose ~ " Il rit doucement " Surement quand les poules auront des dents ~ "


Se resserant contre lui , il regardat tout autour , il n'était en fait jamais venu , l'eau qu'il contemplait était pour lui bien périlleuse et elle représentait bien des dangers , quand elle était trop profonde , se qui n'était pas le cas mais , il n'en savait rien , Il ne savait pas non plus comment le gentil professeur avait été jusqu'a découvrir cet endroit , était il tellement obnibuler par sa phobie qu'il avait louper un magnifique paysage qu'était celui qui s'étandait devant ses yeux ?

Apparremment oui .

Néanmoins , lorsque son compagnon lui avait poser la question fatidique , il s'était figer dans ses bras , comme un animal blessé se faisant surprendre en pleins soins , et il ne pus s'empêcher de frissonner de peur , non ce n'était pas vraiment une bonne idée , s'en était même une très mauvaise , vraiment , vraiment très mauvaise , fermant les yeux inspirant et expirant doucement par le nez pour se relaxer comme le lui avait apris son médecin et ami , il tentat de retrouver son calme , alors que sa respiration se faisait sifflante , il était en pleine crises d'angoisse , pleurant en ayant du ma a retrouver sa respiration qu'il faisait pourtant pour le mieux pour s'aider a la retrouver , il se sentait idiot , avoir peur de ça a son age le mortifiait de honte , et il se sentait faible , faible de se rtrouver dans une pareille situation , juste par qu'on avait omi l'hypothèse d'un bain dans un lac dont il ne connaissait pas la profondeur , serrant légérement le bras de son professeur , en qui il savait qu'il pourrait avoir confiance pour garder cela , il réussit a reprendre doucement son souffle la crise n'étant pas encore passée mais les larmes coulaient encore sur ses joues , sa tête lui tournait et il pris du temps avant de pouvoir articuler un simple mot a voix basse.

-" Peur"

Malheureusement pour lui , il n'arrivait même plus a fixer Akabane , sa tête l ui faisait mal , ses tempes pulsait sous l'effet de la venue du sang contre elles mêmes , lui donnant encore plus mal a la tête , rapprochant ses genoux contre lui , essayant tant bien que mal de se calmer , tremblant légérement , il commençat alors a respirez un peu mieux .

( désolé , mais bon on a un perso ou on ne l'as pas , et je sais que je casse l'ambiance n.n"" )
avatar
Sunao Fujimori
Elève de seconde

Féminin
Nombre de messages : 91
Age : 24
Localisation : trou pommé j'sais pas trop ou chez ma maman
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade au clair de lune

Message par Invité le Dim 30 Aoû 2009 - 1:01

La nuit était bien avancée et Sunao ne réagit pas du tout comme l'aurait pensé le professeur. Il commença à pleurer et Akabane ne savait plus où se mettre, il le serra contre lui dès que le jeune homme laissa échapper la raison de son comportement.

Il pleurait à chaude larmes et Akabane le berçait doucement.

- Chut ... S'il te plait ne pleures pas ... je ne savais pas ... je ne voulais pas te blesser.

Le professeur, hésitant, finit par caresser doucement le dos du jeune homme. Cette nuit s'était déroulée merveilleusement bien et lui avait été assez bête pour tout gâcher. Il se détesta sur le coup. Il ne supportait pas de voir les autres pleurer. Trop de souvenirs lui revenaient en tête et il ne pouvais pas les ignorer.

- Sunao ... Sunao, écoutes moi s'il te plait ... je ne t'emmènerait pas dans l'eau ... j'ai été idiot de t'amener une nouvelle fois au bord de l'eau alors que j'avais clairement ressentit que quelque chose n'allait pas lorsque nous étions dans la crique.

Le professeur commençait vraiment à se sentir coupable et il cajola son élève pendant un moment, passant doucement sa main dans ses cheveux et essayant de sécher ses larmes brûlantes. Que pouvait-il faire de plus pour le jeune homme ?

Il était bien tard et le jeune professeur n'en pouvait plus. Il avait fait souffrir une personne durant la journée et cette personne était déjà une personne de trop, il se mit au dessus de Sunao et entrepris de se relever. La nature semblait calme maintenant que le jeune homme s'était calmé. Aucuns hululements, les grenouilles ne chantaient plus, les animaux étaient capables de ressentir le stress des humains et s'était bien là ce qui s'était produit.

Seul les insectes étaient encore là, ils virevoltaient un peu partout et la seul défense des deux jeunes hommes contre les moustiques s'était envolée. Les pauvres mammifères volant s'étaient réfugiés on ne sait où.

Le brun fixa un moment l'horizon. Le soleil ne tarderait pas à se lever et ils devraient rentrer. Il questionna Sunao du regard, plongeant ses yeux perçants dans les yeux humides de Sunao, lui donnant un petit air à croquer.

- ... Il serait peut-être temps de rentrer, il se fait vraiment tard.

Il était toujours à moitié couché sur son élève et gardait sa main dans la sienne pour le rassurer
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade au clair de lune

Message par Sunao Fujimori le Mer 2 Sep 2009 - 19:08

Ainsi donc la crise passa , Sunao dans les bras de son digne protecteur , se calefeutra un peu plus contre son torse ,il était pour lui rassurant de savoir qu'il pouvais compter sur le jeune proffesseur d'éducation sexuelle pour le rassurer ( >>'' pas parce que c'est le prof' d'éducation sexuelle , hein . ) cette journée avait été belle , pas un nuage n'avait parsemé le ciel de sa présence , et les étoiles resplendissait brillant de mille feux , s'éffaçant néanmoin devant le soleilqui commençait a apparaitre , il était donc rester si longtemps dehors , à s'écouter parler ou respirer ?

Hochant la tête pour dire qu'il voulait rentrer au proffesseur , resserrant sa prise sur contre lui , il se laissa porter comme un gamin , malgrès que il aurait très bien pus marcher au cotés de son compagnon , le serant un peu , murmurant un léger merci pour sa compagnie , bien que cela ne se serait pas arriver si il ne l'avait pas rencontrer , chose qu'il aurait bien sur déplorer , le professeur étant quelqu'un de sociable même si son allure n'allait pas vraiment avec son boulot ( n.n'' )

Il continua de regarder le ciel , tel une poupée de chiffon dans ses bras ,certes il ne pesait pas bien lourd mais il trouvais que son proffesseur était fort quand même après tou , vous vous êtes déjà fait porter comme cela vos 16 ans passés ? Le silence était tout autour de lui , rien , juste la respiration du proffesseur et de la sienne , silence qui lui portait sur les nerfs le stressant un peu alors il repris la parôle doucement .

-" Tu peux parler tu sais , mais ne me parles pas de ce qu'il vient d'arriver ...et n'en parles pas a d'autres personnes s'il te plait je n'aime pas la pitié "
avatar
Sunao Fujimori
Elève de seconde

Féminin
Nombre de messages : 91
Age : 24
Localisation : trou pommé j'sais pas trop ou chez ma maman
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade au clair de lune

Message par Invité le Mer 2 Sep 2009 - 19:47

Le brun sursauta doucement lorsque son élève reprit la parole. Le silence lui plaisait bien mais il savait pertinemment que Sunao aimait beaucoup parler. Il fût tout de même un peu attristé du fait que le jeune homme croyait qu'il hurlerait sur les toits ce qui venait de se passer. Il le resserra contre lui en sentant qu'il se pelotait contre lui tendrement, le cajolant doucement, le laissant prendre prise autour de son cou.

- Ne t'en fais pas ... ceci restera entre nous deux, je ne suis pas du genre à rire de la peur des autres ni même de le recracher aux autres ... et je n'ai aucunement pitié de toi. Je te comprends ...

Il remua la tête un instant avant de reprendre.

- Ce fût une magnifique soirée que celle que nous venons de passer ensemble tu ne trouves pas ? Malheureusement le soleil se lève déjà ... et je ne pense pas pouvoir faire cour aujourd'hui ... en raison de la fatigue que je ressent ... je vais prendre congés ... cas de force majeure ... je suppose que le directeur comprendra ... Il sourit doucement. Je passerai surement la journée à trainer dans le parc ... ou en ville ... après avoir pris une bonne dose de café.

Il rit un peu sur sa dernière phrase. Continuant de marcher, Sunao dans ses bras, le soleil paraissant derrière son dos. N'importe qui l'aurait vu aurait pensé à un ange ... ou une quelconque autre créature divine, torse nu, les cheveux au vent, ses épaules larges se découpant parfaitement dans la lumière rouge du soleil levant, lui chauffant doucement le dos. Ainsi le char de feu tiré par les chevaux divins reprenait son cycle ... son éternelle ronde autour de Gaïa.

Il sourit en voyant la petite frimousse de son élève légèrement décoiffée, les yeux légèrement cernés par de fines poches de fatigue. Il était très calme et ne semblais plus vraiment avoir froid, il l'enlaça tout de même un peu plus, lui permettant de poser sa tête sur son épaule au cas où il voudrait dormir.

- Reposes toi ... tu en aura surement besoin si demain tu veux aller en cours ... ce que tu es relativement obligé à faire ... à moins que ...

Le professeur venait d'avoir une idée qui leur permettrait à tout les deux d'être dispenser de faire, et d'assister à des cours.

- ... Je te prends sous mon aile pour le fait que tu ne participera pas au cours de cette nouvelle journée .

Il sourit un moment, trouvant que son plan était véritablement une idée de génie. Il avançait maintenant vers la porte de l'école et la crocheta doucement avec un scalpel pour pouvoir entrer ni-vu ni-connu.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Promenade au clair de lune

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum