Matthew Prince

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Matthew Prince

Message par Matthew Prince le Dim 8 Nov 2009 - 21:34

*Nom: Matthew

*Prénom: Prince

*De quel mangas, anime etc… vient ce perso : Aucune idée!


*Âge: 17 ans

*Description:
-Physique-
Un mot pour décrire Matthew : naturel. Ses sourires sont toujours sincères, qu’ils soient doux, espiègles ou éclatants. Ses iris ont beau être d’un noir charbonneux, ils semblent aussi limpides qu’un lac tant il est facile d’y lire ses émotions. Si Matthew a une gestuelle nonchalante, son port de dos est droit, son œil vif et intéressé. Son pas est souple, tout en grâce, ce qui rajoute à sa silhouette déjà haute et mince, filiforme. Matthew aime s’habiller avec une sorte de chic décontracté, chemises blanches et cravates s’alliant aux jeans noirs et aux vestons de couleurs sobres. À l’extérieur, même en temps de pluie, on ne peut le voir sans ses indéfectibles lunettes de soleil. Se termine à son look une coiffe brune, désordonnée, qui lui confère quelque chose entre le séduisant et l’adorable, l’homme en devenir et le gamin. Il est particulièrement fier de ses grandes mains aux doigts longs et fins, résultat d’une enfance rivée au piano.
-Mentale-
À l’instar de son apparence, Matthew se complait à afficher sa vraie nature. Honnête, voir même d’une déstabilisante franchise, il réfléchit néanmoins chacune de ses paroles et ne manque jamais de politesse. Adolescent extrêmement mature, il a appris que la vie mérite d’être vécue et d’être regardée d’un œil positif. Déterminé, un brin espiègle, il fait en sorte de toujours tiré avantage des pires situations.

*Aime:
-Personnellement-
Ce sont toutes ces petites choses de l’enfance qui peuvent devenir une passion d’adulte. Matthew est avant tout un pianiste, écoulant ses émotions par la musique et se faisant une joie de retrouver ses classiques, découvrir de nouvelles mélodies, ou même créer quelques compositions. C’est un accro au chocolat, sous toutes ses formes et toutes ses saveurs, et rien ne lui fait plus plaisir que d’en savourez un en lui laissant tout le temps de fondre et d’embaumer sa bouche. Matthew est aussi un adepte de l’art photographique. Ses thèmes tournent le plus souvent autour de la nature et du temps qui passe, et il y laisse sa trace de poésie en tentant de trouver cette partie de délicatesse et de beauté qui réside en chaque chose. C’est majoritairement pour la photographie que Matthew s’est plu à aller dehors, qu’importe le temps ou la saison, juste pour laisser l’air pur et le silence le laisser grisant et apaisé. Finalement, Matthew, à ses heures perdues, est un sportif, et en particulier un joueur de basket-ball.
-Chez les autres-
Matthew a tendance à trouver d’intérêt et de sympathie en n’importe quelle personne, si celle-ci a-t-elle au moins un minimum de gentillesse. Les gens allumés, marginaux, ou qui partagent avec lui sa passion de l’art, on en particulier de l’importance à son cœur. Il aime aussi les caractères imprévisibles, l’humour, l’ouverture d’esprit, ainsi qu’une certaine maturité.

*N'aime pas:
-Personnellement-
Matthew est extrêmement difficile sur la nourriture, et bien qu’il ne fasse pas cas de ses dégoûts par question de politesse, il ne finit que très rarement ses assiettes. Aussi garde-t-il, le plus souvent sous son lit, une véritable réserve de nourriture qu’il considère comestible et bonne pour la santé, lui permettant de ne pas mourir de faim durant la journée. Matthew à une franche horreur de l’eau profonde, c’est d’ailleurs à peine s’il sait nager. L’injustice et la cruauté le révolte et il n’hésite pas à s’interposer entre deux causes pour défendre celle qu’il juge plus sensée, quitte à se mettre dans le trouble. Matthew a beaucoup de difficulté à respecter certaines règles qu’il juge bénignes, pas qu’il soit rebelle mais il a une conception de la liberté qui le pousse parfois à n’en faire qu’à sa tête, sans toutefois brimer la liberté d’autrui et manquer de politesse pour ses enseignants. Finalement, il a un franc désintérêt pour les jeux vidéo.
-Chez les autres-
Matthew a beaucoup de difficulté à détester quelqu’un, étant quelqu’un qui pardonne très facilement. Cependant, il s’entend plutôt mal avec toute personne ayant un tempérament puéril et vulgaire, ou habité par une naturelle et consciente méchanceté. L’homophobie le répugne, ainsi que les jugements rapides qui n’ont souvent même pas leur place. De plus, les gens hautains et imbus d’eux-mêmes vont la plupart du temps rencontrer un mur, car la franchise de Matthew est loin de les accommoder, tout comme son humour.

*Dominant ou dominé: Tout dépend, mais une légère tendance vers le dominant.

*Liens de votre personnage avec d'autres pensionnaires : Pour l’instant, aucun.

*Histoire de votre personnage :
Avant d’être mature, Matthew fut un adolescent stupide. Convaincu de tout savoir, ne voyant qu’un monde corrompu et misérable autour de lui, c’était un jeune homme refermé, agressif, aux notes dramatiquement basses, et qui expulsait son écœurement de la vie sur les touches de son piano. Il en fut ainsi de longues années durant. Jusqu’à ce que sa grand-mère ne soit frappée du cancer. Dernière de ses ancêtre, vieille bonne femme qui lui avait enseigné toute sa vie le piano et les bienfaits du chocolat, ce fut comme annoncer à Matthew la mort prochaine d’une partie de son âme à lui. Le temps passa et fit son œuvre. Lors que son aïeule sortie de l’hôpital, passablement affaiblie mais bien vivante, Matthew était devenu quelqu’un d’autre, mûrissant au chevet de celle qui avait été tour à tour une confidente, un mentor et une magicienne. Et c’est en la regardant lutter pour vivre, sourire et rire malgré toutes ses douleurs, qu’il réalisa à quel point la vie, le monde, était merveilleusement beau. Un mois après sa sortie de l’hôpital, sa grand-mère décéda d’une pneumonie. On l’enterra en octobre au côté de son mari. Et comme le jeune Matthew posait des fleurs sur la tombe en pleurant silencieusement, il se dit qu’elle avait eut une belle vie. Et que le feuillage d’automne était le plus beau décor que la terre pouvait offrir à une personne aussi chère à son cœur. Ce jour-là, il prit une tasse de chocolat chaud en arrivant chez lui et composa sa première berceuse au piano.

À dix-sept ans, Matthew aurait pu lâcher école et famille pour finir caissier dans un dépanneur de jour et gigolo la nuit, permettant d’assouvir ses désirs homosexuels dans la débauche des rues. À dix-sept ans, Matthew aurait pu suivre la voie que lui dessinaient ses parents et continuer les études pour devenir animateur télé, marié et père en refoulant sa véritable orientation sexuelle. Mais à dix-sept ans, Matthew hérita soudain d’une fortune confortable de sa grand-mère ainsi qu’un d’un simple mot : « Vie ta vie, vie tes rêves, vie ton futur. » Matthew avoua à ses parents être gay, ce qu’il leur cachait depuis bien des années déjà. Puis il se paya, grâce à l’héritage, une place en pensionnat exclusivement masculin, histoire de repartir quelque chose de neuf loin des inquiétudes maternelles et de l’exaspération paternelle. La vie ne lui avait jamais, alors, semblée aussi prometteuse et ensoleillée.

Hors Rp:

Comment avez-vous connu le forum ? Ancien du forum.

Connaissez-vous des personnes de ce forum ? Je ne sais plus, ça fait longtemps que je n’y ai plus mis les pieds.

Votre petit prénom peut-être ? Appelez-moi Mat.

Est-ce que vous avez d'autre compte sur B.D.Y ? Non.

[Je suis une brave personne obéissante du B.D.Y bonheur-du-yaoi]
avatar
Matthew Prince
Elève de seconde

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 26
Localisation : Dans un endroit où la beauté prédomine
Date d'inscription : 08/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum