Entrée de Ryuichi [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entrée de Ryuichi [libre]

Message par Ryuichi Sakuma le Jeu 2 Juin 2011 - 13:49

*C'est bizarre ici... On aurait pas dit un pensionnat.*

Voilà ce que pensait le jeune garçon enfouis dans un coin d'une longue limousine noire. Les vitres étaient teintées en noir, ce qui bloquait les rayons du soleil. Et la climatisation finissait de rendre potable l'atmosphère de la voiture. Le jeune garçon en question était de petite taille pour un adolescent de 14 ans... Les cheveux teinté en blond et des yeux d'une couleur rare, améthyste. Pour être original jusqu'au bout, il aborrait également deux percings par oreille et des vêtements plutôt unique. Une paire de grosses lunettes de motard rehaussaient ses mèches blondes. Sa tenue était simple. Un pantalon blanc, des dr martens et un débardeur noir avec une veste rouge en cuir. Simple mais pas inaperçu. Il n'y pouvait rien non plus.Deux grosses valises attendaient sagement dans le coffre de la voiture de luxe... Le paysage défilait doucement et c'est bien ça qui avait bercé Ryuichi Sakuma au début du voyage. Maintenant, il s'amusait à regarder le paysage étrange pour lui, le dévorant des yeux comme un enfant.

Son pouls s'accéléra au fil du temps, quand il vit les bâtiments du pensionnat se rapprocher de lui. À la fin, il se retrouva devant le portail imposant, un adorable petit lapin rose en peluche dans une de ses mains. Son chauffeur s'occupait quant à lui, de sortir les deux lourdes valises.
Sa mère lui avait préparé ses bagages, et elle avait jugé bon de lui faire emmener différentes choses pas forcément utile pour le pensionnat, mais pour qu'il recouvre la mémoire. Ses parents avaient étaient blessé de retrouver un enfant à l'hôpital, leur unique enfant qu'ils aiment plus que tout, ne pas se souvenir d'eux. Et en plus, Ryu était instable mentalement. C'était trop dur pour la famille de supporter ce fardeau. Et ça, malgré le fait que tout lui fut caché et qu'on lui mentit avec des faux sourires, le jeune garçon sentit bien qu'on se débarrassait plus de lui qu'autre chose.

Il avança vers le pensionnat légèrement, son sac à dos hamutaro dans le dos, une sucette dans une main et kumagoro dans une autre. Le petit Sakuma n'avait pas la dégaine d'un adolescent de 14 ans... Ces habits déjà étrange et excentrique, plus ses accessoires... ça donnait un bien étrange mélange.
Mais bref. Il commença à s'avancer doucement, un peu effrayé par l'inconnu, talonné de près par le chauffeur qui venait de verrouiller la voiture pour l'accompagner jusqu'au grand hall. La marche fut plutôt longue, mais ça en valait la peine. Les petits yeux émerveillés de l'enfant n'arrêtaient pas de briller. Il trouvait tout tellement jolie ! Si le chauffeur l'avait laissé faire, il serait passé faire coucou aux jolies fleurs ! Mais il devait d'abord se présenter pour avoir une chambre etc... Ce que c'était barbant ! Il préférait le soleil et la nature lui !

" Eliot ? Tu es sûr que quelqu'un doit m'attendre ? Y'a persooooonne ! Aloone~ "

Grogne un petit peu et n'épargne en rien son pantalon blanc, laissant ses fesses se poser à même le sol. Il regarda ensuite l'endroit, sa sucette dans sa bouche. C'était très beau et un chouilla luxueux d'après lui. Le vieil homme s'approcha de lui et le pria de l'excuser, qu'il devait rentrer à cause de ses parents.

" Mais ! Mais mais, tu vas pas me laisser tout seul ici ? S'il te plait ! J'ai peur tout seul... "


Son regard commençait déjà à se faire plus mouiller, mais il n'avait pas le choix... Quelqu'un finirait bien par passer... Et ses employeurs allaient être furieux s'ils apprenaient qu'il était partit en retard à cause de leur fils, leur "problème sur pattes" comme ils disaient entre eux.
Après un petit moment à attendre, Eliot dû quitter l'adolescent, en lui conseillant d'attendre dans le hall avec ses valises. Il était sûr que quelqu'un allait passer. Et à ce moment là, Ryuichi n'aura qu'à se présenter en tant que nouveau.

" Snif... Je suis tout seul maintenant..."


Il regarda Eliot partir, l'abandonner à son triste sort. Enfin... Il n'allait pas à l'abattoir non plus, mais étant donné qu'il ne connaissait rien de cet endroit, il est normal qu'il ait au moins un peu peur...?
avatar
Ryuichi Sakuma
Elève de seconde

Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 23
Humeur : ...
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée de Ryuichi [libre]

Message par Travis L. Cooper le Dim 5 Juin 2011 - 16:15

Le Japon. Travis était maintenant arrivé depuis plusieurs jours, 5 pour être précis. Sur ces 5 jours, il n'avait rencontré que des abrutis. Evidemment, aucun d'entre eux n'avait pu l'aider en le prenant en stop ou autre.. Non, bien sur que non. Après s'être démerdé pour arriver dans ce pays par des moyens frisant de temps en temps avec l'illégalité , il ne pouvait se déplacer à l'intérieur même de ces frontières autrement qu'à pied! Bon, si de temps en temps il prenait un train sans billet, c'était un peu au hasard, et il se retrouvait bien souvent dans la mauvaise direction. Combien de fois déjà avait-il dut demander sa direction vers ce pensionnat, que bien sur personne ne connaissait ou presque. Au moins, se disait il, il avait put prendre une douche chaque jour et avoir un vrai lit, un petit luxe qui lui avait parfois manqué durant sa jeunesse. Bref, toujours est il que ce matin là, en se réveillant, Travis était de bonne humeur, pour la première fois depuis pas mal de temps : Il allait enfin y arriver, à ce fameux pensionnat. Il allait enfin avoir un vrai chez lui, il allait se forger de nouvelles amitiés.
C'est pourquoi il s'était mis sur son 31 ce matin : chemise , costume.... Non je déconne, il était comme à son habitude vêtu de sa veste en cuir,d'un t shirt en maille ainsi que d'un pantalon noir redesigné par ses soins( fermetures éclair, épingles à nourrices, déchirures) .

Il s'était mit donc en marche assez tôt le matin, laissant ainsi sa chambre et l'hôtel ou il avait séjourné durant cette courte nuit. Bien sur, il n'allait pas vite avec tout ses bagages. Surtout à pied, et sous cette chaleur. Mais bon, il était motivé! A la sortie de la ville, il alla dans un bar, surement le dernier endroit ou se reposer avant le pensionnat. Lorsqu'il poussa la porte, il sentit quasi immédiatement tous les regards se braquer sur lui, sur sa personne. Cela était sans doute de la curiosité, ou de la peur qu'on pouvait lire dans ces yeux, mais Travis n'en avait rien à carrer, il alla au comptoir, lâcha sa valise et s'adressa au barman

"Excusez moi, mais pour aller au pensionnat du coin, c'est bien par là? Je suis nouveau dans le coin et je connais pas du tout le chemin"
Il fit même un effort pour sourire, au début seulement. En effet, le visage du barman commença à se décomposer au moment ou Travis parla du pensionnat. Il se doutait bien qu'un pensionnat de ce genre serait mal vu, mais à ce point. Son sourire se transforma peu à peu en une grimace , et il reposa rapidement sa main su la valise.

"Oui, c'est par là, maintenant tu dégages, on veut pas de... De.. Gens comme toi ici"


Le sang de Travis ne fit qu'un tour, et il dut se retenir de frapper l'homme qui était en face de lui: Il n'était pas gay, mais détestait que l'on traite les gens différemment à cause de leurs origines, de leur style ou autre.

*Putain d'homophobe.. Heureusement pour toi que je ne veux aucune embrouilles dans ce pays..*

Il prit une légère inspiration et s'adressa à nouveau au barman, essayant ,sans tout à fait réussir , d'enlever toute trace d'énervement de sa voix
"Merci monsieur, bonne journée. "
Il se dépêcha de sortir, et se dirigea vers la route sortant de la ville. Durant le trajet, il ne fit que deux choses: regarder les voitures passer, et ruminer ses pensées.. Tout le long

*De gens comme moi.. Homophobe de merde. *


Bien plus tard dans la journée, il vit passer une limousine, à quelques mètres de lui. Dégoûté, il ricana et se mit à accélérer , et à se parler à lui même

"Foutus riches, même pas capables de proposer de l'aide.. Comme n'importe qui dans ce pays en fait.. Qu'est ce que je fous là!?"

Ce n'est qu'approximativement une heure plus tard, il commença à distinguer un ensemble de bâtiments, assez énorme. Il se mit à espérer que ce soit le pensionnat, et donc qu'il allait enfin pouvoir se reposer.
Tout en pensant à ce futur assez proche, il remarqua que la limousine sortit de l'enceinte du pensionnat et reprit la direction inverse. Sans s'en soucier réellement, il accéléra la cadence, et se mit à trottiner en direction du pensionnat.
quelques minutes plus tard, il était devant le portail, et se sentit pour la première fois de sa vie, écrasé. Certes, il avait vécu aux états-unis toute sa vie, mais là.. Il prit une grande inspiration replaça son sac sur son épaule et reprit sa valise en main avant de pénétrer l'enceinte de cet établissement. Ses yeux se baladaient un peu partout sur les murs,son regard s'accrochait aux fenêtres, aux décorations un peu trop luxueuses à son gout.. Puis sur le parc. Un parc immense, qui donnait à lui seul des envies de liberté. Il finit par apercevoir une silhouette, un peu plus loin, et entreprit d'aller à sa rencontre: Cela devait être une personne venue pour l'accueillir, porter ses bagages et le mener à sa chambre!
Il entra donc dans ce qui devait être le grand hall, et alla tapoter l'épaule de la personne qui se trouvait là. C'était d'ailleurs étrange qu'elle ait d'autres bagages... C'était peut être un autre élève?

"Hello? J'viens d'arriver et.. Je sais pas trop ou aller"

avatar
Travis L. Cooper
Nouvel élève

Nombre de messages : 5
Age : 23
Date d'inscription : 23/10/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée de Ryuichi [libre]

Message par Wolfram von Bielefeld le Dim 5 Juin 2011 - 18:36

Aujourd’hui était une grande journée. Soleil éclatant, humeur joyeuse et deux nouveaux étudiants arrivant au pensionnat.
Wolfram se réveilla, bien assez tôt pour l’heure à laquelle les deux jeunes hommes devaient arrivés. Il s’était levé bien deux heures voir deux heures et demi à l’avance. Ainsi il pouvait s’apprêté au calme, sans se dépêcher. Le prince refoulé à besoin de temps pour se réveiller correctement. Allongé sur le lit il contempla le plafond où il avait accroché des stickers en forme d’étoile, de satellite et de lune. L’espace se trouvait au dessus de lui. Le mieux c’était le soir surtout, dans le noir, les stickers ressortait fluorescent. Les yeux ouvert alors que l’obscurité remplissait sa chambre il pouvait les admirer. Admirer cette galaxie.

Il souri en poussant un bâillement, se relevant et se mettant assit sur le lit, la tête lui tournait un peu, il s’était levé trop rapidement. Ca lui prit pendant un court instant avant qu’il ne se lève et jeta un regard à sa montre. L’heure ne passait définitivement pas assez rapidement. Il se leva de son lit mais déjà ce dernier l’appelait à nouveau. C’est avec une détermination de fer que Wolfram s’en éloigna et ouvrit son armoire, y sortant des habits propre et élégant. En disant élégant on entendant bien sur par là un pantalon blanc serrant, un boxer de la même couleur pour ne pas à ce qu’on le voie à travers son pantalon et un débardeur noir serré à la taille. Dans le tiroir du bas de son armoire il sorti deux serviette et un gant de toilette. Il déposa le tout sur son lit, lui disant de se taire, qu’il n’arriverait pas à le faire revenir à l’intérieur et s’éloigna au lavabo, prenant un gel douche et du shampoing.

Il prit ses habits et les deux produits, sortant de sa chambre, se dirigeant dans les douches. C’était assez lassant de devoir sortir dans le couloir pour pouvoir se laver. Wolfram n’était pas nu, mais c’était comme si avec sa petite nuisette rose pâle au nœud rose bonbon. De près on ne voyait rien, mais de loin la transparence de cette chemise de nuit était flagrante. Par chance la chambre de Wolfram se trouvait proche de la salle de bain, et de toute façon à une heure pareille les étudiants déjà debout étaient rares. Le délégué de classe n’était que l’exception à la règle. Il rentra dans les douches, effectivement elles étaient désertes. Déposant ses habits sur le meuble bas de marbre il se déshabillant, mettant sa nuisette et son boxer eux aussi sur le marbre blanc avant de prendre une cabine et de rentrer dedans. Son savon et shampoing en main. La suite tout le monde sait comment elle se passa. Il se lava tout le corps, ainsi que les cheveux deux fois avec le shampoing.

Une fois fait il sorti, prit une serviette et enroula sa tête dedans, prenant la deuxième serviette pour ressuyer son corps. Il allait vite, parce qu’il avait un peu trop trainé sous le jet d’eau tiède. Ca lui faisait tellement du bien après cette nuit de sommeil qu’il y était bien resté trois quart d’heure dans la cabine. Il mit ses habits et sorti de la salle de bain, retournant dans sa chambre, jetant encore un coup d’œil à sa montre sur la table de chevet il l’a mit à son poignet. Ok, il lui restait encore le temps de faire ses cheveux. Il mit des chaussettes et des chaussures et s’assit devant sa coiffeuse. Car oui, il en une. Une coiffeuse remplie de truc de beauté, brosse, maquillage, produit pour cheveux. Il n’est pas une fille, mais il prend autant soin de son visage que si il en était une. Il brancha son sèche cheveux et son fer lissé et mèche par mèche se les sécha et lissa ensuite. Ca ne lui prit pas longtemps, à force il était habitué de faire ça. Une fois ses cheveux lissés il se mit du fond de teint de la même teinte que son visage, un peu d’eyeliner sur les yeux pour souligner son regard, et une légère glose faisant ressortir ses lèvres. Il était presque près. Il lui manquait quelque chose d’important ! Ouvrant un tiroir de sa coiffeuse il sorti un collier noir qu’il se passa autour du cou. Un cadeau d’un ami d’avant le pensionnat : une clé avec des ailes ouvertes.

Il se regarda un instant dans le miroir, ok, il était fin prés. Il jeta un dernier regard à sa montre… houlà. L’heure était passée rapidement. Il allait surement arriver un rien en retard près des deux jeunes hommes qu’il devait accueillir.

Dans le couloir il hâta sa démarche, dévalant les escaliers deux par deux, manquant de trébucher mais se ravisant bien rapidement. Regardant à droite puis à gauche, personne ne l’avait vu. Tant mieux. Il sorti dehors et vit les deux jeunes garçons. Ca faisait un contraste vachement bizarre. Un tout petit, et un tout grand, un tout mignon, et un… pas du style de Wolfram disons. Mais pas horrible non plus. Juste au look assez extravagant.
Arrivé près d’eux il avait la respiration rapide mais il l’a rendit normal bien rapidement, se calmant en vitesse.

-bon-bonjour. Veuillez excusez mon retard. Wolfram Von Bielefeld, délégué des élèves. Je suis aussi chargé d’accueillir les nouveaux en ces lieux. J’espère ne pas avoir trop tardé.

_________________

avatar
Wolfram von Bielefeld
Délégué des élèves
Délégué des élèves

Féminin
Nombre de messages : 807
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://i-m-your-gphishing-site.wwwyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée de Ryuichi [libre]

Message par Ryuichi Sakuma le Jeu 9 Juin 2011 - 2:38

Le jeune garçon était toujours en train de se demander comment il allait s'en sortir. Il ne savait pas quoi faire... Ce qui était sûr, c'est que vu la taille des jardins et de l'entrée, il n'allait pas se risquer à partir à l'aventure tout seul. Il avait bien trop peur de se perdre. Et puis il ne connaissait personne. Peut être qu'ici, les personnes étaient méchantes ? Il n'en savait rien...
Il n'avait que quelques bribes de souvenirs de sa vie antérieure. Comme des flashs ou des parties de rêves...
Il avait été envoyé ici... Mais il ne comprenait pas en quoi cet endroit allait l'aider ?... Il y a pleins de choses qu'un garçon de son âge devrait connaître qu'il ignore totalement. Bien sûr, ses parents ont essayé de lui redonner quelques bas mais... Il a quand même du mal. Déjà qu'avant son accident, il était naïf...

Il fut complètement coupé dans ses réflexions quand un jeune homme -très grand, ce qu'un garçon comme Ryuichi ne peut pas ignorer- s'approcha de lui pour l'interpeller. Il avait une drôle de dégaine pour un responsable. Eliot lui avait bien dit qu'un responsable allait l'accueillir non ?... Il le laissa donc venir à lui et... Et zut ! Il venait de mettre tout ses petits espoirs à la poubelle. Pouf ! Disparus ! Si ce jeune homme n'était pas son espoir de sortir de ce hall trop grand... Il devait être un domestique. Mais son accoutrement le fit plus pencher pour un élève.
Sans s'en rendre compte, Ryu s'était mit à le dévisager longuement, plus vraiment désespéré mais curieux. Ce côté de sa personnalité était mignon comme agaçant.

Veste en cuir... Déchirure... Ce garçon n'avait pas l'air commode. Mais quand il se rendit compte de l'impolitesse dont il avait fait preuve, il décida d'éviter le malentendu. Oui, il était un peu effrayé... Comme un petit animal mignon tel que le hamster ou le petit écureuil. Il se releva un peu en rougissant.

" B-bonjour... Je m'appelle Ryuichi Sakuma. Euh... Pardon de vous avoir... Regardé comme ça. Je voulais pas être malpolis ! Euuh... Je viens d'arriver aussi, le chauffeur de ma limousine n'a pas pu attendre avec moi que quelqu'un arrive alors... Je... Je crois qu'on va devoir attendre ensemble."


Il avait légèrement bégayé, et pendant sa tirade, il s'était mit à triturer ses doigts. Il sentit un malaise s'installer... L'idée même de l'avoir causé l'angoissait, et il se demanda à nouveau comment faire. Il avait perdu l'habitude d'être avec des gens extérieur à son petit monde. Pendant les quelques mois d'après son réveil, il avait contracté une schizophrénie forte et une perte complète de sa mémoire. Il n'avait rencontré que des psychologues, des médecins pour la blessure à sa tête, et des personnes censées stimuler sa mémoire.
Alors parler à un inconnu était un peu dur, mais ça ira surement...

Après un très court moment d'attente, un blondinet arriva.

Contrairement au premier jeune homme qu'il venait de rencontrer, son style était plutôt délicat. Le premier avait un style plus... Bourrin ? C'était peu être un terme trop fort...
Il se tourna vers lui et son regard s'illumina quand la personne qu'il trouva plutôt rassurante lui apprit qu'enfin, ils allaient être accueillit ! Un sourire heureux se forma sur sa bouche fine et ses joues prirent une fois de plus, une petite couleur rosée, signe de plaisir. Il resserra kumagoro contre sa poitrine avant de littéralement sauter au cou du délégué.

" Noon ça va ! Merci Délégué... "


Il se rendis compte qu'il était pendu au cou du jeune homme alors il fit deux pas et se cacha derrière Kumagoro, plus rouge que rouge. Il s'était emporté dans sa joie... Mais peut être que ça ne lui plaisait pas...

" Excusez moi..."


Son regard se posa sur le sol et il attendit d'être mené quelque part. Ses deux grosses valises avait presque sa taille ou elle n'en était pas loin. Mais il trouvera un moyen de se déplacer avec.
avatar
Ryuichi Sakuma
Elève de seconde

Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 23
Humeur : ...
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Entrée de Ryuichi [libre]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum